Des hommes armés tuent 3 personnes a Bagira2 Commentaires

Par admin
Posté le 02 Sep 2011 à 6:51

Les habitants de la commune de Bagira à Bukavu, en majorité des étudiants,  ont érigé lundi 29 août des barricades au quartier D, pour protester contre  l’assassinat d’un habitant de leur commune.

Selon le bourgmestre de cette commune, des hommes armés en uniforme se sont introduits dans une maison aux environs d’une   heure du matin. Ils  ont abattu un adjudant chef des FARDC, ’un père de famille ainsi que son fils de 30 ans.

La même source ajoute que deux autres personnes de la même famille ont été blessées et acheminées à l’hôpital.

L’autorité annonce l’ouverture d’une enquête et  appelle les étudiants au calme.

@RadioOkapi

Lire aussi:
Publicité

2 Commentaires

  1. SOYEZ PAS PARANO!

    JE VOIS QUE L’AUTEUR DE L’ARTICLE EST: »correspondance particulière »!!! CELA ME LAISSE SANS VOIX!

  2. Tukumombo

    l’Est de la RDC.

    Ayant été informé de la probabilité d’une nouvelle guerre à l’Est de notre pays, j’ai écrit aux compatriotes qui sont sur place pour en avoir le cœur net. Voici la réponse que j’ai eu :

    Les infos ci-dessous circulent aussi à l’Est du pays sous diverses formes. Les politiciens de l’Est du pays les confirment en disant à huis clos qu’il n’y aura pas probablement d’élections sur toute l’étendue du territoire car la communauté internationale trouve que c’est maintenant ou jamais qu’il faut dépecer la RDC. Plusieurs préalables a ce dépècement restent a remplir, notamment convaincre les populations civiles qui ne veulent pas entendre parler de ce dépècement. Pour les y contraindre, on les fait tuer sans que l’ONU, les grandes puissances ne parlent des violations des droits humains.

    1. Les politiciens de l’Est, a part Vital Kamerhe, restent avec Kabila pour l’aider a soumettre les populations de l’Est au diktat de la balkanisation et recevoir en contrepartie des postes dans le gouvernement du futur gouvernement de la République du Kivu ou des Grands Lacs…

    2. Les chefs des Eglises de l’Est toutes les confessions confondues (catholiques, protestants, adventistes du 7ème jour, etc.) seraient aussi au parfum de la chose et auraient déjà été soudoyés. Mais comme pour les politiciens, ils craignent leurs prêtres, pasteurs et brebis qui ne partagent le même avis. L’assassinat de l’abbé Christian à Kanyabayonga en l’absence de son évêque et le fait d’avoir clos le dossier sans demander justice fait dire a certains observateurs que l’abbé Christian était devenu gênant pour son évêque et a MaluMalu pour son activisme dans la résistance…. Cela n’empêche que les catholiques résistent plus que les autres églises grâce a sa plus grande diversité. Un évêque catholique n’a pas d’emprise sur les paroisses, surtout celles dirigées par les missionnaires, les religieux… et on ne recourt à lui que pour le tribunal sacramentel…. Les Adventistes et les baptistes qui sont d’origine étatsuniens constituent les filières les plus dangereuses par lesquelles le Kivu est en train d’être occupé.

    3. Le massacre des militaires et policiers congolais a déjà commencé depuis deux ans. On attribue souvent ce massacre aux FDLR ou ADF/NALU qui sont en fait des commandos du CNDP. L’objectif est d’éliminer toute capacité d’auto-défense à l’Est du pays. Mais tout le pays est concerne par cette élimination des militaires congolais. A part les attaques sur les routes, les militaires congolais sont tués savamment par leur paupérisation. On leur donne des armes plus munitions et on retient leurs salaires pendant des mois. Conséquence, ils vont voler, tuer les congolais pour survivre. Le CNDP finalement les arrête, les présente au public pour démontrer que ce sont des congolais qui sèment l’insécurité, ils les font condamner a mort pour s’en débarrasser. Malheureusement les militaires congolais ne comprennent pas encore qu’ils sont en voie d’extermination.

    4. Au moment ou nous écrivons ces lignes, les efforts pour extirper de la foret du Kivu le dernier des Mai-Mai se poursuivent moyennant des promesses de grade dans l’armée, une belle vue, etc. La peur d’une révolte populaire facilitée par des gens qui savent manier les armes, est grande… mais les congolais distraient et sans leaders, ne voient pas la force qu’ils continuent de constituer….

    5. L’infiltration rwandaise continue dans les zones minières surtout. Dans les villes les taupes des rwandais achètent des maisons ou construisent des villas avec de l’argent des balkanisateurs. Selon les bruits qui courent, au jour J, les vrais occupants de ces maisons se feront voir. Il en est de même pour les terres, concessions domaniales, fermes d’élevage, etc. Plusieurs fermiers et agriculteurs du Kivu et de l’Ituri abandonnent progressivement leurs champs a cause de la présence des rwandais armes…

    6. L’attitude de la Monusco qui multiplie des petits gestes pour maintenir dans l’opinion nationale et internationale l’idée de l’instabilité du Kivu en ramenant tout sur les viols des femmes. Jamais elle ne parle des armes, des assassinats des jeunes hommes en âge de combattre, et de l’implication du Rwanda… La visite de Meece avec les ambassadeurs africains en RDC est interprétée au Kivu comme une façon de préparer l’Union Africaine a la reconnaissance de l’Etat du Kivu dont la proclamation interviendrait avec novembre 2011.

    En bref, les faits justifiant la préparation d’un grand bouleversement sont légion. L’heure est venue pour faire échec à ce plan machiavélique.

    Correspondance particulière

Laissez un commentaire