Formation en leadership des femmes candidates aux élections provinciales dans le Sud-Kivu

Ce projet implique 5 organisations partenaires opérationnelles dont SOFAD et le CAUCUS des femmes au Sud-Kivu, CAFED et SOFEPADI au Nord-Kivu et REFAMP à Kinshasa.

Archives - Marche de femmes a Bukavu

Les femmes candidates aux élections provinciales dans le Sud-Kivu suivent du 6 au 10 février 2012 à Bukavu une formation en leadership axée sur le leadership politique de  la femme. Contribuer au développement d’un leadership politique engagé des femmes candidates aux élections provinciales du Sud-Kivu, tel est l’objectif global de cette formation que « Internationale Alert » et « Kvima till Kvima » organisent. Dans le cadre de son programme de consolidation de la paix en RDC, International Alert et Kvima till Kvima ont mis en œuvre un projet conjoint dénommé « femme, citoyenneté et consolidation de la paix en RDC.

Ce projet implique 5 organisations partenaires opérationnelles dont SOFAD et le CAUCUS des femmes au Sud-Kivu, CAFED et SOFEPADI au Nord-Kivu et REFAMP à Kinshasa. A travers ce projet, International Alert, KVIMA Till KVIMA et leurs partenaires cherchent à contribuer au développement d’une RDC inclusive, en encourageant la participation effective des femmes à la prise des décisions à tous les niveaux du pays tout en renforçant le rôle des femmes dans la résolution des conflits, en conformité avec la résolution 1325 des Nations Unies.

Selon la directrice nationale de international Alert, Mme Annie Bukaraba, cette formation vise spécifiquement à renfoncer les capacités des participantes en matière d’analyse du contexte socio-économique et politique selon une perspective genre, et leur permet d’acquérir les compétences requises pour défendre les valeurs démocratiques universelles et autres aptitudes afin de se faire élire, se faire nommer et de se faire coopter, développer en suite les capacités en matière de leadership engagé et la communication électorale.

Elle permet aussi de leur apprendre de forger une vision claire de leur ambition politique individuelle et collective pour défendre leur projet de société et enfin, leur permettre de développer leur plan d’action individuel. Mme Bukaraba souhaite qu’à l’issue de la formation, les femmes soient capables de travailler dans la méritocratie afin d’avoir leur participation effective à la députation provinciale du Sud-Kivu.

ACP via DigitalCongo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *