Bukavu: Construction anarchique a outrance8 Commentaires

Par admin
Posté le 10 Oct 2012 à 1:37

Je voulais juste faire palper des doigts a nos frères et sœurs congolais la réalité de la destruction environnementale dans la ville de Bukavu.

Construction anarchique pres de la Ruzizi

Construction anarchique pres de la Ruzizi a Bukavu

Des maisons construites jusque dans la rivière de la Ruzizi  (ou presque, et les voisins se moquent de nous  (a qui la faute?).

Complicité des autorités? magouilles des services de l’Etat? ignorance de la population? Ou juste exode rurale effective et officielle?

Voila la petite réflexion a laquelle je voulais inviter fils et filles de Bukavu, surtout ceux qui ont grandi dans la verdure de cette ville jadis appelée Bukavu la verte ,devenue aujourd’hui presque poubelle malgré des mesures d’interdiction mais sans suivi de la part des ceux qui gèrent.

Que proposerez-vous comme solution?

 

De Bukavu – Fille BK.

Lire aussi:
Publicité

8 Commentaires

  1. Nshombo kashosi

    Cher prof. C’est domage d’avoir EU des autorites incompetentes

    ,inconscientes de leurs actes irresponsable. LA culpabilite de cette construction anarchique appartient a l’autorite qui a autorise la vente de cet espace incompatible pour la construction. Quand le mechant regne, c’est le peuple qui souffre. S’il y’avait une bonne route, l’electricite et l’eau potable la ville pouvait s’etendre a partir de Nyangezi jusqu’a Katana et, personne accepterait de sacrifier son argent sa vie et celle de sa famille dans l’erosion de gihamba et elequate.Ma suggestion est celle-ci. Si vraiment Mr Marcel chishambo est humain . il doit faire tout pour deloger tout ces gens qui habitent toutes ces maisons avant que le pire (eboulement) ne l’arrive. Le gouvernement doit leurs distribue de l’espace a un endroit a l’abris d’eboulement. La personne qui a autorise la vente de cet espace doit assumer sa responsabilite. Les agent’s de l’environnement et de la sante publique doivent montrer aux gens les consequences et les calamites que engendront ces constructions anarchique part out Dan’s la ville. Toute la population de bukavu et ses voisins seront tous en danger a de menance de changement climatique et d’autres pollutions. Cheres autorites, priere sauvez la vie de ces pauvres gens faites les demenager a CE lieu, avant que vous ne decretez de deuil national .

    • Mzaliwa Mkungilwa

      C’est regrettable  ce degrés d’irresponsabilité de la part des autorités qui ne sécurisent pas nos villages de Mwenga-Walungu-Kabare-Shabunda-Kalehe-Fizi-Uvira…Beaucoup sont concentrés à Bukavu;ville qui n’était pas préparée à accueillir tous ces gens qui fuient les massacres et tueries à la machette qui sont  perpétrés dans nos villages par des sujets étrangers …
      On dit toujours que LA PAIX PRECEDE LE DEVELOPPEMENT;donc pour atténuer cet exode rural peut-être voulu par Joseph Kabila,le gouvernement devrait rendre vivable nos villages en étendant son autorité sur toute l’étendue de la province et du pays cela cesserait tous ces massacres et tueries que connaissent nos villages…
      Pour que Bukavu se désengorge ;il faut :
      1.La paix sur toute l’étendue de la province
      2..Une bonne route vers Nyangezi..
      3.Une bonne route jusqu’à Mugogo…(Route de Shabunda-Mwenga)
      4.Indemniser et délocaliser toutes ces habitations du versant de la Ruzizi vers Panzi…
      Notre regret est de voir  notre province  être la plus grande perdante de cette aventure;Afdl=Rcd=Cndp=M23=Pprd d’avec ce dépeuplement de nos villages…
      Seul l’alternance pourra …

  2. Liévin CHIRHALWIRWA

    Chère « Fille BK », quelques 9 mois plus tard, je viens à peine de lire votre « appel à propositions » sur ce sujet délicat mais qui demeure entièrement d’actualité, interpellant tout natif de Bukavu : je le suis.

    Accepteriez-vous de me communiquer votre adresse email pour que nous poursuivions les réflexions en privée.?

    Prof. Liévin CHIRHALWIRWA

    arch2002chiral@yahoo.fr

  3. Gervais Mwenda Peke

    la construction anarchique à Bukavu telle que constatée est un fléau pour cette ville. Elle aura du mal à s’en remettre et son évolution compromise pour longtemps. Les causes? En premier lieu l’absence totale d’autorité publique. Y a-t-il un plan d’occupation de sol pour la ville de Bukavu, comme la plupart des ville de la RDC d’ailleurs! la 2 ème cause est la très forte exode rurale dû en partie aux guerres à répétition dans cette partie de la RDC. Bukavu n’a plus hélas rien de ce qu’elle était, une ville mai l’exposition de l’inconscience et incompétence collective.
    Elle coûtera tres cher pour sa reconstruction. Il faudra détruire pour reconstruire, délicat!

    • coduttilea

      Bukavu le berceau de mon enfance, le soir avant de m’endormir je refais en pensée tous les arrêts du bus pointe claire (cofonya) au pensionnat de la S.te Famille ainsi que toutes les maisons. J’aurais aimé y retourner pour soignr la tombe de mon papa, et la fleurir.mlheureusement j’y retourner lorsque je serai cendres et les ferai dispercer sur la tombe de mon papa.décédé en1950 à 47 ans
      La petite Suisse est devenueun grand mer—-
      Je ne le fais pas voir à mon beau-frère Tullio SAVERIO 3 générations. Quel chagrin voire tristesse
      cela ne fait rien je continuerai à r^evercomme di ma psychologue c’est ma bouée de sauvetage

    • coduttilea

      Bukavu le berceau de mon enfanceet de mes premières amours! le soir avant de m’endormirje refais tous les arrêts du bus cofonya (pointe claie) au pensionnat de la S.te Familoleainsi que toutes les maisons.J’aurais aimé y retournerpour arranger et fleurir lz tombe de mon papa+1950à 47 ans. tant pis j’y retourner en cendres et les fairez dispercer sur sa tombe. je ne vais même montrer ceci à mon beau- frère Tullio SAVERIO (3 générations.C ELA NE FAIT
      RIEN Je continuerai à r^ver comme avant, moN, p^sychologue me dit que c’est ma bouée de sauvetag’e.lA Petite Suisse est devenue un merdier (sorry pour l’expression) j’aurais voulu ramener les os de mon papa ici masoeur me dit laisse lelà il aimait tant l’Afrique.

Laissez un commentaire