Le Docteur Mukwege évacué de Bukavu « pour des raisons de sécurité », assurent ses proches

Le docteur Denis Mukwege lors de sa visite en Belgique

Le docteur Dénis Mukwege et sa famille ont quitté Bukavu ce samedi 27 octobre dans la matinée. La résidence du médecin directeur de l’Hôpital général de référence de Panzi, qui soigne les femmes victimes des violences  sexuelles au Kivu, a été attaquée par des hommes armés le jeudi dans la soirée. Plusieurs sources interrogées sur place disent ignorer la destination prise par la famille qui a embarqué dans un avion d’Eco-flight.

Le docteur et sa famille ont été escortés jusqu’à l’aéroport de Kavumu par des casques bleus de la Monusco. « Ils ont été évacués pour des raisons de  sécurité à la demande de ses amis occidentaux », a confié une source proche de la famille.

Interrogées par Radio Okapi, les autorités provinciales indiquent que l’enquête, au sujet de la tentative d’assassinat du docteur Mukwege et du meurtre de la sentinelle de sa résidence, se poursuit.

Le soir de l’attaque, les assaillants, au nombre de quatre, se sont présentés à la sentinelle de la résidence comme des invités du docteur. Une fois dans la maison, armes en main, ils ont demandé aux enfants de ne pas crier.

Le docteur Mukwege qui s’apprêtait à entrer dans sa voiture par la porte de la cuisine s’est retrouvé nez à nez avec un autre assaillant qui lui a ravi la clé de contact du véhicule.

A la vue de la scène, la sentinelle a accouru, criant pour alerter les voisins. Un des bandits qui était au salon, en est sorti et a tiré sur la sentinelle qui est morte sur place.

Entre temps, le médecin est rentré dans la maison, échappant aux coups de feu tirés dans sa direction. Les assaillants ont ensuite pris la fuite emportant la 4×4 du docteur Mukwege, retrouvée le lendemain dans la matinée.

Des condamnations

Dans un communiqué publié le jeudi dans la soirée, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, a condamné condamne cette agression.

Il a demandé au Gouvernement de la République démocratique du Congo d’«assurer la sécurité et la sûreté du docteur Mukwege et sa famille, et de ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire en justice ».

Par son travail extraordinaire et héroïque, indique le communiqué, « Dr Mukwege a sauvé la vie des dizaines de milliers de Congolais, parmi eux des milliers de femmes et de filles victimes de violence sexuelle à l’est de la RDC ».

« Il continue d’être une force pour le bien, et l’hôpital de Panzi une oasis pour les plus vulnérables », conclut le communiqué.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a condamné l’attaque qu’il dit avoir apprise « avec horreur ».

« La violence sexuelle est inacceptable. Le fait que par cette attaque, on ait tenté de bâillonner ce médecin afin que les auteurs puissent continuer sans être dérangés à terroriser la population ne peut pas non plus être toléré », affirme le ministre belge dans un communiqué.

 

@RadioOkapi

Une réflexion au sujet de « Le Docteur Mukwege évacué de Bukavu « pour des raisons de sécurité », assurent ses proches »

  1. Excellent post. I was checking constantly this blog and I’m impressed! Extremely helpful information specially the last part 🙂 I care for such info much. I was looking for this certain info for a very long time. Thank you and good luck.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *