Beatty Safalani : “Il faut toujours se faire petite, les Belges pensent que l’on profite de leur système”2 Commentaires

Par admin
Posté le 22 Nov 2012 à 10:40

Beatty Safalani

Beatty Safalani et Mandy Mapendo, deux sœurs congolaises, vivent en Belgique depuis plus de dix ans. Ayant grandi à Bukavu dans le Sud-Kivu, elles ont du marcher jusqu’à Kisangani, en Province Orientale, pour fuir la guerre, avant de retourner en Belgique, pays qui les a vues naitre. Pourtant, Beatty et Mandy souhaitent revenir dès que possible en RDC.

Pour l’instant, elles travaillent pour financer leurs études. Elles se plaignent parfois que «La Belgique devient invivable». Le racisme y est flagrant à l’école comme dans les milieux professionnels, estiment-elles.

« Nous sommes obligées de nous faire toutes petites afin de ne pas avoir l’air de mener une vie aisée. Nos collègues qui ne sont pas noirs nous isolent et ne supportent pas de voir plusieurs noirs mener une bonne vie. Et si nous faisons des projets, ils estiment que nous profitons du système belge» explique Beatty Safalani.

@RadioOkapi

Lire aussi:
Publicité

2 Commentaires

  1. zahidi

    Beatty Safalani tu oublie que c’est sont eux les belges qui nous provoquent des guerres ici au Congo, ils sont jaloux de notre bénédiction que Dieu nous a donné,tu es en Belgique mais saches le bien que tu as ton propre pays, nous nous sommes là pour défendre cette terre,notre nation malgré la complicité de kabila et son oncle kagame, on n’est là pour sauver l’honneur des Congolais et sur tout vous qui sont à l’étranger,notre pays est beau il est plus que la belgique malgré cette injustice…Merci ! c’est ton frère Zahidi à kinshasa bye

  2. Ferdinand NDAYIKEZA

    Bonjour,
    je suis vraiment content de l’annonce de Beatty Safalani, pour ce , je voudrais connaitre son adresse électronique(e-mail et téléphone ) .

Laissez un commentaire