Au Sud-Kivu les élus du peuple ont choisi de rester à Kinshasa au lieu de revenir vers leur base2 Commentaires

Par admin
Posté le 09 Fév 2013 à 11:32
Mr Pacifique Byumanine

Mr Pacifique Byumanine

La Commission Diocésaine Justice et Paix recommande au caucus des députés nationaux élus du Sud Kivu la création d’un cadre de concertation entre les acteurs de la société civile impliqués dans le suivi des travaux parlementaires, ainsi que des cellules de liaison entre leurs suppléants et les organisations locales.

Réaction du point focal des liaisons parlementaires au sein de la CDJP Archidiocèse de Bukavu, Pacifique BYUMANINE, lors d’une interview accordée à Radio Maendeleo.

Pour la Commission Diocésaine Justice et Paix, l’objectif ce de matérialiser la communication entre les élus du peuple en vacances parlementaires et leurs bases. Pacifique BYUMANINE indique que les députés nationaux qui, en principe devraient profiter de leurs vacances parlementaires pour, non seulement restituer à la base toutes les activités réalisées à l’hémicycle durant toute une session, mais aussi s’enquérir de toutes les doléances de la population pour constituer un cahier de charge qui constitueront leur rapport à présenter en plénière lors d’une autre rentrée parlementaire.

Mais ce qui cloche, indique la CDJP, début janvier est que depuis la clôture de la session budgétaire, la plupart des députés nationaux qui sont entrés en vacances parlementaires ne sont pas visibles sur le terrain. Pacifique BYUMANINE précise qu’il va du devoir républicain des députés de conscientiser la population sur les enjeux du pays en termes de gouvernance pendant les vacances parlementaires.

Une question demeure : pourquoi les élus du peuple ont choisi de rester à Kinshasa au lieu de revenir vers leur base au sud kivu. Une question qui préoccupe plus d’un électeur.

Lire aussi:
Publicité

2 Commentaires

  1. Kanyegere Lwaboshi

    L’auteur  de ce texte , en la personne de Mr Pacifique BYUMANINE ne dit pas vrai lorsqu’il confirme que les députés nationaux du Sud Kivu ont choisi de rester à Kinshasa au lieu de revenir vers leur base.
    Je ne suis pas député, mais je trouve incongru  et malhonnête que quelqu’un se lève un matin, prend courageusement sa plume et se mette,  pour des raisons que nous pouvons tous deviner , à mentir pour saper gratuitement  l’honneur de ses concitoyens aux fins de s’attirer malicieusement la sympathie de la population meurtrie du Sud Kivu.
    S’il est évident que les députés  ont l’obligation de séjourner dans leurs fiefs électoraux respectifs pendant leurs vacances parlementaires, il n’est pas aussi dit qu’ils doivent passer par la porte de l’auteur de ce texte pour annoncer leurs présences à Bukavu, à Idjwi, à Kalehe, à Walungu, à Mwenga, à Shabunda, à Fizi, à Uvira etc.
    Si notre frère Byumanine a des comptes à régler avec un député, il ne faut pas qu’il généralise et incrimine  tous les députés, car à ce jour, je puis citer des noms de certains députés qui sont dans le Sud Kivu, tandis que d’autres  triment encore à Kinshasa entrain d’attendre que l’Assemblée Nationale leur donne des moyens financiers qui leurs sont dus , notamment les billets de voyage, frais des vacances etc.
    Kanyegere Lwaboshi
    O998000876

    • antoine mubalama nyinji

      il dit vrai surtout lorsqu’on est élu député on sort du commun de mortel et on n’oublie qu’un jour le mandat prendra fin et surtout lorsqu’on est d’une surconscription électorale où l’insécurité a élue domicil alors là on est sauvé , et on est justifié . courrage chers élus du peuple dans vos cabinets et palais du peuple climatisés à la merci du peuple et votre base électorale.

Laissez un commentaire