Basé à Bukavu : Les rebelles de l’UFRC veulent renverser « Joseph KABILA »5 Commentaires

Par admin
Posté le 04 Fév 2013 à 7:33

Une nouvelle coalition de groupes armés majoritairement basés au Sud-Kivu, a annoncé dimanche sa création, avec pour objectif de renverser le régime du président Joseph Kabila. L’Union des Forces Révolutionnaires du Congo (UFRC) définit comme un mouvement politico-militaire et demande des « poursuites judiciaires (…) pour haute trahison » contre Joseph Kabila ». Elle reproche notamment au président Kabila d’avoir été mal réélu lors des élections contestées du 28 novembre 2011. Avec l’aide de l’ONU, l’UFRC souhaite l’organisation d' »élections démocratiques et l’instauration rapide d’un ordre politique nouveau, capable d’alléger les misères du peuple congolais et placer les fondements d’une vraie république et d’une démocratie véritablement participative » en République démocratique du Congo (RDC).

Gustave BAGAYAMUKWE alias BAGUS (en tenue militaire sur la photo) (c)Dav Chika

Gustave BAGAYAMUKWE alias BAGUS (en tenue militaire sur la photo) (c)Dav Chika

Une nouvelle coalition de groupes armés majoritairement basés au Sud-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé dimanche sa création, avec pour objectif de renverser le régime du président Joseph Kabila, réélu fin 2011 au terme d’élections contestées.

Dans une note rendue publique à Kinshasa, l’Union des Forces Révolutionnaires du Congo (UFRC) a annoncé sa formation mi-janvier, en se définissant comme un mouvement « politico-militaire ». Elle est basée à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu.

L’UFRC demande des « poursuites judiciaires (…) pour haute trahison » contre Joseph Kabila », écrit Gustave Bagayamukwe Tadji, président du comité de coordination de la coalition, dans cette note datée du 25 janvier et envoyée au secrétaire général de l’ONU, Ban ki-Moon. Elle reproche notamment au président Kabila d’avoir été mal réélu lors des élections contestées du 28 novembre 2011.

Avec l’aide de l’ONU, l’UFRC souhaite l’organisation d' »élections démocratiques et l’instauration rapide d’un ordre politique nouveau, capable d’alléger les misères du peuple congolais et placer les fondements d’une vraie république et d’une démocratie véritablement participative » dans ce pays.

« Le moment venu », elle veut aussi assurer la création d' »organes nationaux de la transition et le début de la réforme du système de défense et sécurité à partir de la province du Sud-Kivu « .

L’UFRC assure qu’elle va « diriger prochainement » cette province « en attendant la démission effective du régime actuel ».

Pour atteindre ses objectifs, l’UFRC se dit « ouverte à toutes les forces vives congolaises ». Elle affirme avoir le soutien de représentants de la société civile, d’organisations politiques et de mouvements politico-militaires « du Sud-Kivu et (d’)une partie du Nord-Kivu ».

Les provinces du Nord et du Sud-Kivu, riches en minerais (coltan, cassitérite, or…), sont en proie à des groupes armés locaux et étrangers. Depuis mai, l’armée concentre sa lutte sur le Mouvement du 23 mars (M23) – soutenu selon l’ONU par le Rwanda et l’Ouganda voisins, ce qu’ils nient.

Une force internationale neutre doit être déployée entre la RDC et le Rwanda pour combattre les groupes armés dont le M23. L’UFRC s’est prononcée, sans plus de précision, pour « l’annulation de l’envoi d’une force extérieure, aussi neutre soit-elle, pour garantir la paix dans toute la région ».

La note d’information de la coalition doit être remise lundi à l’Assemblée nationale, au sénat et à « toutes les ambassades concernées » à Kinshasa.

via KongoTimes

Lire aussi:
Publicité

5 Commentaires

  1. Mr-Duhot - Jean-Claude

    Décision audacieuse qui ne peut conduire qu’à des conséquences grâves
    Je suis trés sceptique quant au résultat final bénéfique d’une » telle coalition–,quand bien même il existe des raisons avouables et souhaitées par une marge importante de l’opposition à Kabila-
    Il faut absolument se garder qu’une telle opération se fasse ,car elle entrainerait à nouveau un massacre de milliers de personnes innocentes et encore trés fragilisées par les conflits des années précédentes-Les Congolais doivent et peuvent prendre leur sort en mains -ils en sont capables- pas par les armes fini la guerre,mais user l’usage de discussions par des contacts avec tous les acteurs de la société civile,-prendre des contacts à tous les niveaux des populations et ainsi par le dialogue trouver des solutions durables et bénéfiques pour le Pays-
    Que le sang ne coule plus inutilement et les rancunes oubliées-car ce grand et beau pays mérite mieux que se qu’il vit depuis tant d’années-A suffisance,les nombreux conflits armés des années passées n’ont conduit qu’à propager la haine , la division, des rancunes ,des vengeances,
    la misère et l’exode massif des populations congolaises-Le Congo mérite bien mieux comme avenir-
    Jean-Claude

  2. major franck

    suis tout a fait daccord car kabila ateki mboka na bisso

  3. bambino

    « une nouvelle coalition de groupes armés veut renverser Kabila » – Jusqu’a quand ces tueries. Est ce que Kabila anaikalaka Goma wala Bukavu kwenye banaendaka uwiya batu ku bure? BA KACHINJA CHINJA, BA MWIZI… une nouvelle coalition, coalition ya mavi mavi.

    • congolais

      Bambino je penses bien t’as raison de dire ca, si ces gens ont besoin de renserver le pouvoir en place enfin d’instaurer une paix fiable au congo faut qu’ils partent a kinshasa car nous avons trop perdu nos freres a l’Est. Bambino les insultes de servent a rien mais faut donner des idees. merci

    • Wabasantu

      This is little bit complex to explain! In deed there is a critical need of  changes in leadership of Democratic Republic of Congo. But we must carefully analyse the means that we  are using in order to introduce changes.  I would like to appreciate all my compatriots who are  voicing  loudly their patriotic concern  regarding the  restoration of peace and security at the Eastern part of Congo. We real need peace and  stability at Eastern Part of Congo as I was saying since before the   re-election of  Mr Joseph Kabange Kabila.  I think Kabila has failed us as citizens of Congo. We need to do something on our own.  But  dear combatants, you need to  prioritize the safety of  our people. Please make sure that people’s lives are safe  in whatever plan you think to undertake for the better changes of the Democratic Republic of Congo.  It might be very unwise for us to have the land protected from Enemies, but loosing all the people in the war.  In conclusion , I say the following:
      Dear combatants and all leaders who are thinking of bringing changes should first  think about the safety of people. 1. Must plan strategically  for the benefit  of the citizens and not on your own benefits. 4. You must do aware with the mentality of self -contentedness.  

      From 
      Benedict Mwalimu
                    

Laissez un commentaire