21 million £ d’aide pourrait être bloqué, David Cameron dit a Paul Kagame0 Commentaires

Par admin
Posté le 01 Mar 2013 à 4:29
David Cameron, premier ministre de la Grande Bretagne

David Cameron, premier ministre de la Grande Bretagne

VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012: Le premier ministre Britannique, David Cameron a demandé au  président Rwandais de prouver que son pays n’avait aucun lien avec les milices meurtrières de M23, sans cela son gouvernement se prépare à annuler ses plans pour donner plus d’aide financière au Rwanda.

Il a rompu de pourparlers à l’Union européenne à Bruxelles pour avertir le Président Paul Kagame lors d’un appel téléphonique que la Grande-Bretagne ne pouvait pas ignorer les preuves que le Rwanda aide les rebelles du mouvement M23 ​​dans son pays voisin, la République démocratique du Congo (RDC).

Son intervention fait suite à un rapport des Nations Unies qui accuse le Rwanda, ainsi que l’Ouganda, d’appui aux rebelles du groupe M23, qui a été accusé de viols et de la boucherie humaine surtout après s’être emparé de la ville de Goma dans l’est de la RDC.

Justine Greening, Secrétaire chargée de développement international, doit décider d’ici la fin du mois prochain d’approuver ou non un autre £21 million d’aide au Rwanda à la fin du mois prochain. Une série de signaux de Whitehall suggèrent qu’elle retiendra l’argent, ce qui pourrait faire mal a l’économie de ce petit pays pauvre d’Afrique centrale.

Une première tranche de 16 million £ d’ »appui budgétaire général » pour le gouvernement de Paul Kagame a été signé par son prédécesseur, Andrew Mitchell, tout juste le jour de son dernier mandat en Septembre.

Un porte-parole de Downing Street a déclaré: «Le Premier ministre a exhorté le président Kagame à faire tout son possible pour faire pression sur le M23 de se retirer de Goma. Il a précisé que la communauté internationale ne pouvait pas ignorer les preuves de l’implication du Rwanda avec le M23 et que le Président Kagame trouve nécessaire pour démontrer que le gouvernement du Rwanda n’avait aucun lien avec la M23.  »

Mme Greening et William Hague, ministre des Affaires étrangères, a déclaré dans un communiqué commun suite à la publication du rapport des Nations Unies: «Nous jugeons l’ensemble du contenu de preuves avancées de l’implication du Rwanda avec M23… comme étant crédible et convaincante. »

Archives.

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire