A la CPI: « Je m’appelle Bosco Ntaganda… je suis né au Rwanda mais j’ai grandi au Congo. Je suis Congolais »

Le chef rebelle Bosco Ntaganda a comparu pour la première fois devant la Cour pénale internationale (CPI) ce mardi 26 mars à La Haye. Il a clamé son innocence  au cours de cette audience consacrée notamment à la vérification de son identité. Visé par deux mandats d’arrêt internationaux, émis en 2006 et 2012, il est accusé par la CPI de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Ituri en 2002 et 2003.

Bosco Ntaganda a la CPI. Il plaide non coupable
Bosco Ntaganda a la CPI. Il plaide non coupable

« J’ai été informé de ces crimes, mais je plaide non coupable », a déclaré Bosco Ntaganda cité par l’AFP. L’accusé a été interrompu par la juge Ekaterina Trendafilova qui lui a expliqué que l’objet de l’audience n’était pas de savoir s’il plaidait coupable ou non coupable.

« Je m’appelle Bosco Ntaganda, je ne porte que les deux noms, les noms qui m’ont été attribués par mes parents. Comme vous le savez, j’étais militaire au Congo : je suis né au Rwanda mais j’ai grandi au Congo. Je suis Congolais », a alors déclaré le chef rebelle qui s’est présenté à l’audience crâne rasé vêtu d’une veste de couleur noire.

Au cours de cette audience qui s’est ouverte vers 11H00 (heure des Pays-Bas), la juge s’est assurée que l’accusé a été informé des crimes qui lui sont reprochés et des droits que lui reconnaît le Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

Les juges de la chambre préliminaire ont fixé la date de l’audience de confirmation des charges au 23 septembre prochain.

Bosco Ntaganda est arrivé à La Haye, siège de la CPI, le vendredi 22 mars dernier en provenance du Rwanda où, officiellement, il s’était réfugié à l’ambassade américaine de Kigali d’où il avait demandé son transfert à la Cour.

2 réponses sur “A la CPI: « Je m’appelle Bosco Ntaganda… je suis né au Rwanda mais j’ai grandi au Congo. Je suis Congolais »”

  1. le Conrad! pourqoui accepte t il de tuer alors dans un pays qui lui aurait octroyé une deuxieme nationalité. j jamais compris ce comportment! tuer pour un petit carat d’or, decimer une village entiere pour un lingot! ça me depasse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *