UK: 312.000$ et une promesse de 1.200.000$ en faveur de deux organisations locales a l’Est de la RD Congo

Le ministre Britannique, William Hague, a annoncé aujourd’hui un fond  de £ 205.288 (312.110 $) pour soutenir le travail de Médecins pour les droits de l’homme travaillant à partir de l’hôpital de Panzi dans l’est de la RDC, pour aider les efforts visant à développer les capacités locales et nationales pour documenter et recueillir des preuves de la violence sexuelle. L’hôpital de Panzi se spécialise dans le traitement de femmes, d’hommes et d’enfants qui ont été victimes de violences sexuelles. L’ONU estime qu’au moins 200.000 cas de violences sexuelles contre les femmes ont été documentés dans l’est de la RDC depuis 1996.

Les nouveaux fonds du Royaume-Uni permettront à la fourniture d’équipements essentiels, y compris machines à ultrasons, des lampes médicales solaires et des armoires verrouillées pour garder les preuves des enquêtes sur le viol et la violence sexuelle.

Il permettra également de financer le déploiement de deux experts  en Initiatives de prévention des violences sexuelles (PSVI) pendant trois mois pour former et encadrer les médecins, les avocats, les policiers et les juges sur leur réponse à des cas concrets de violence sexuelle.

William Hague, ministre Britannique des Affaires Étrangères et Angelina Jolie, la star Américaine et ambassadrice du HCR
William Hague, ministre Britannique des Affaires Étrangères et Angelina Jolie, la star Américaine et ambassadrice du HCR

L’annonce a été faite lors de la visite du ministre des Affaires étrangères en visite au Congo avec l’envoyé spécial du HCR, Angelina Jolie.

Malheureusement, ils n’étaient pas en mesure d’atteindre l’hôpital Panzi pour faire l’annonce en raison du mauvais temps qui empêcha l’hélicoptère de l’ONU à effectuer le déplacement. Le directeur de l’hôpital de Panzi, le Dr. Mukwege et son équipe avait été due pour répondre à la partie avec des représentants de « Physicians for Human Rights » (PHR) qui travaillent à l’hôpital de Panzi à des projets visant à lutter contre l’impunité pour les violences sexuelles et le renforcement des capacités des autorités congolaises à enquêter et poursuivre ces crimes.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré:

« Sans le travail du Dr Mukwege et son équipe de nombreuses femmes n’auraient pas survécu aux attaques vicieuses qu’ils ont été soumis. Il y a un coût humain énorme associé au viol et la violence sexuelle, et il y a un besoin urgent pour la communauté internationale d’agir pour empêcher ces crimes et soutenir les victimes. Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G8 à Londres le 11 Avril, je vais demander aux pays de prendre des engagements concrets afin que nous puissions éroder et un jour briser la culture de l’impunité pour ceux qui utilisent le viol comme une arme de guerre. »

« Des médecins pour les droits de l’homme ouvre la voie au développement des capacités locales et nationales afin de documenter et recueillir des preuves de la violence sexuelle, et je suis heureux que nous soyons en mesure de soutenir ce travail essentiel. »

M. Hague a visité l’hôpital Heal Africa à Goma qui traite les victimes de viol et de travaux pour leur bien-être futur, à travers des micro-entreprises et des programmes de conseil psycho-sexuelle. Il s’agissait plutôt de la visite prévue à Panzi, manquée. Il a ensuite rencontré les organismes communautaires qui défendent les droits des victimes de violences sexuelles, et a suivi un film émouvant, coproduit par les groupes des droits des femmes locales intitulée « Nos Voix Comptent « .

Le ministre des Affaires étrangères a annoncé un soutien de de £ 850.000 (1.292,458 $) à l’Initiative des femmes pour la justice entre les sexes au cours des trois prochaines années :

«  Notre financement aux initiatives des femmes pour la justice de l’égalité homme-femme soutiendra leur programme de collaboration dans l’Est de la RDC dans la documentation des violences sexuelles et à fournir une aide forte, nécessaire et le soutien aux survivants. Il appuiera également le travail important qu’ils accomplissent dans le suivi de l’approche de la Cour pénale internationale aux crimes sexuels et la violence basée sur le sexe. Ce fut un privilège de rencontrer beaucoup de femmes inspirantes qui utilisent leurs terribles expériences pour aider les autres et à faire pression pour le changement »

Traduction de l’Anglais par Google Translate, Article original >>> https://www.gov.uk/government/news/foreign-secretary-announces-funds-for-survivors-of-rape-in-war

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *