Uvira: un soldat tue un major, son épouse et son enfant avant de se suicider

Une vue aérienne de la cité d'Uvira
Une vue aérienne de la cité d’Uvira

Le major des Forces armées de la RDC (FARDC), Tito Lwaboshi Sekalashi, a été abattu à son domicile avec son épouse et son enfant de neuf ans par son garde du corps, samedi 9 mars, dans le territoire d’Uvira (Sud-Kivu). Des témoins affirment qu’il était 16 heures locales lorsque le soldat tueur, en état d’ivresse, s’est introduit dans la chambre et a tiré à bout portant sur le major.

Après avoir abattu le major, l’assassin s’est retiré à l’extérieur de la maison où il a tiré sur l’épouse du major et sur son fils de neuf ans qui voulait s’approcher du corps de sa mère.

Des sources locales indiquent que la femme du major était enceinte et presque à terme. Après le forfait, le soldat s’est suicidé en se tirant deux balles dans la tête.

Des sources locales indiquent que les corps du major Lwaboshi, de son épouse et de son enfant ont été ramenés, dimanche 10 mars à Masisi, au Nord-Kivu, où ils seront inhumés.

Le corps du garde du corps a été enterré sur place à Kilomonie, dans la cité d’Uvira, après une enquête de l’Agence nationale de renseignement (ANR), la Direction générale de migration (DGM) et l’auditorat militaire garnison d’Uvira.

Le major assassiné était chargé de la sécurité d’une unité des FARDC, basée à Kilomonie, un quartier d’Uvira.

Des sources des services de sécurité attribuent ce triple meurtre suivi du suicide aux mauvais traitements que le soldat aurait subis de la part du major qui était son chef. Le soldat meurtrier avait été plusieurs fois arrêté, mis au cahot et frappé en public pour n’avoir pas exécuté les travaux de ménage du major, affirment ces sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *