avril 26th, 2013

L’auto-dénigrement de Congolais, une pensée de Laurent Kasindi

Posté le 26 Avr 2013 à 4:58

Ils nous ont répété nos faiblesses, nos hontes, nos failles, ils parlent tous les jours de violeurs, corrompus, criminels, mais les quelques congolais exemplaires, ceux qui peuvent nous inspirer, qui en parle? … Voilà d’où nous vient l’auto-dénigrement…

N’entendre de son peuple et de son pays qu’une description catastrophique, n’écouter dans les média que viol, rébellion et meurtre, ne discuter en famille que d’insécurité et de famine, cela casse l’inspiration, cela entretien le désespoir, cela rend fataliste: PARLEZ MOI DE CE « PEU » DU CONGO QUI FAIT LA DIFFÉRENCE, enseignez-moi qu’un homme, une femme de…

La problématique des envois de fonds en Afrique : Ce système « pervers »

Posté le 26 Avr 2013 à 1:29

La Famille Un seul migrant peut soutenir jusqu’à une trentaine de personnes et le montant des envois peut atteindre près de la moitié de ses revenus mensuels. Ce système « pervers » maintient la famille dans l’assistance et le migrant dans la précarité car comme le dit l’adage chinois : « qui nourrit neuf pauvres sera le dixième ». Par ailleurs, tous le monde comprend bien que ces envois de fonds sont le contraire de l’investissement. Il s’agit de « donner un poisson tous les jours » au bénéficiaire plutôt que de lui « apprendre à pêcher ». Cette assistance bien que très louable –tout le monde aime ses proches- s’attaque…