Une année de Matata Ponyo a la primature, par Chantal Faida

Premier ministre Matata Ponyo
Premier ministre Matata Ponyo

Cachet à Matata Ponyo pour son engagement

18 avril 2012, 18 avril 2013, une année jour pour jour depuis l’entrée en fonction du premier ministre congolais Matata Ponyo. Un évènement qui mérite une attention particulière.

A l’occasion de cet anniversaire, Il a organisé une conférence de presse hier 18.04.2013 à Kinshasa où il a brossé rapidement ses quelques réalisations.

Très théorique tout ça.        

 –      – Le cadre macro-économique s’est nettement améliorer grâce à la rigueur dans la gestion des finances publiques et à la bonne gouvernance. Résultats : avec les ressources budgétaires propres, on a financé de nombreux projets sociaux (construction routes, écoles et hôpitaux à l’ouest du pays) et d’infrastructures sur l’ensemble du pays.

–    – La stabilité du niveau général des prix et du taux de change qui contribue généralement à l’amélioration du climat général des affaires et à la promotion d’une croissance forte. La baisse du taux d’inflation à 2,7% en 2012. La croissance économique a dépassé les 7 % la même année, s’est réjouit le Premier ministre.

–    – Dans le domaine de la sécurité intérieure, Matata Ponyo salue l’engagement de la communauté internationale dans la pacification totale de l’Est du pays.

–      La bancarisation de la paie des agents de la fonction publique (enseignants, militaires, policiers, etc.)

Croisons les regards

Je pense, à mon humble avis, que l’heure est arrivée où les citoyens congolais se doivent de pousser des cris de joie et saluer les efforts fournis par le gouvernement Matata qui travaille sans relâche au bien être de son peuple au prix du dur labeur et de la rigueur.

 

A Kampala, les pourparlers entre le gouvernement et les rebelles du M23 s’enlisent.

 

Dans l’entre temps, ils sont estimés à plus d’un million de citoyens congolais
mis sur le chemin de l’exil au Nord-Kivu. Ils crient famine et leur santé est précaire.
Ils dorment à même le sol dans des logis de fortune.

 

Dans l’entre temps, ils sont estimés à plus d’un million de citoyens congolais
mis sur le chemin de l’exil au Nord-Kivu. Ils crient famine et leur santé est précaire.
Ils dorment à même le sol dans des logis de fortune.

 

Plus de trente groupes armés sévissent l’Est de la RDC. Ils tuent, volent et violent les citoyens congolais.

Tout va mal, du sur place, impasse, navigue à vue.

 

Les voiries urbaines sont inexistantes sur l’ensemble du territoire national.
Et pour cause, on attends le débloquement des fonds la commununauté internationale.

Arrêtons de voir le noir dans toutes les initiatives entreprises par nos gouvernants. Renonçons à chercher la bête noire dans toutes leurs actions.

Stoppons avec nos jérémiades et considérons les avancées significatives constatées dans plusieurs domaines de la vie publique du citoyen congolais. A tout Seigneur, tout honneur.

 

L’eau et l’électricité. Paix à leurs âmes dans les milieux tant urbains que ruraux.

Tutellisation de RDC, seul mérite de ce gouvernement de Matata

Dieu a crée le monde en six jours. Et en une année vous demandez aux créatures divines que sont les membres du gouvernement Matata de modifier la donne ? Ne soyons pas pressés.

 

 

Les manifestations pacifiques consacrés dans notre constitution sont réprimées dans la violation des
droits humains. Arrestations arbitraires sont légion

Laissons le temps au temps et attendons que la communauté internationale  (FMI, Banque Mondiale, Union Européenne, ONU) secoue sa poche en dépit des richesses naturelles que nous possédons pour vivre le paradis.

 

Les soins de santé primaire ne sont pas garantis à la population congolaise.
Seuls les nantis ont la possibilité de se faire soigner à l’étranger.

 

Les aires de jeu sont à compter au bout du doigt. Les autres disciplines
sportives  autre que le foot manque d’appui considérable.

Notre technocrate, premier Ministre Matata Ponyo est sur la même planète que sa population. Il émet sur la même longueur d’onde.

 

 

L’éducation primaire n’est pas gratuite comme stipulé dans la constitution.
Peu d’enfants sont scolarisés. Plusieurs analphabètes.
Ils deviennent donc bandits par manque d’encadrement
de la part de leurs parents qui  sont au chômage pour la plupart.

Un détracteur chantait ce morceau : « La RDC se porte mieux, oh pardon mal il y a un an, beaucoup plus mieux, oh non, plus malade il y a cinquante ans, et son état s’améliore, oh hisse, se dégrade, se détériore, se meurt à petit feu du jour au jour. »

Quand on veut tuer un moustique, on claque les mains à maintes reprises et le moustique croit qu’on l’applaudit alors que c’est tout le contraire.

“C’est une faute énorme de croire que l’Europe, la France, les États-Unis, ces pays esclavagistes, vont aider l’Afrique. C’est impossible. Ils ne pourront jamais, jamais, au grand jamais, aider généreusement le développement de l’Afrique Noire. Jamais. Impossible. Ils ne l’ont pas fait pendant six siècles. Ils ne le feront jamais.” Théophile Obenga

Publié par Chantal FAIDA Mulenga-byuma

 

3 réponses sur “Une année de Matata Ponyo a la primature, par Chantal Faida”

  1. S’il vous plait madame Chantal FAIDA arrêtez de se moquer de nous Congolais, bien sur que Dieu a crée le monde en six jours,mais Matata ponyo construit ses villas en un seul jour, si je peux dire même en un clin d’oie,c’est ça que les ministres du PPRD font y compris lui même Hippolyte Kanambe il s’en fou de congolais,ils sont sur la même planète que nous mais ils vivent plus mieux que nous, ils nous ont promis la paix,donc pendant 13 ans qu’ils au pouvoir ils nous font que nous nourrir des promesses ? vous êtes soit disant congolaise née à kigali et vous faites semblant de ce qui se passe au Congo ou vous êtes traître comme votre oncle Matata ponyo,alors vous pouvez continuez de bien vivre au rwanda au lieu de nous faire des sales commentaires, et des flatteries … C’est votre soit disant technocrate pas le notre, tu piges ?

  2. Vraiment ce regretable de voir nos mere,pere,frere,soeur soufre a l’est de notre pays que Dieu nous aide pour conquerire ce diable.avec Dieu nous vaicrons

    1. Oui ! ISAAC je t’assure que ces diables c’est ceux qui sont au pouvoir ne cherche pas à hier ,ils sont là pour nous exterminer,mais comme tu viens de dire que avec Dieu nous vaincrons,par ce que Dieu qui est le plus Fort que la force, le plus puissant que la puissance alors nous Congolais on vas leurs vaincre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *