RD Congo – Rwanda: Une autre tripartite sur le sors de réfugiés Rwandais au Congo

Ce jeudi s’ouvre à Kigali la tripartite tant attendue et exigée par Kinshasa sur le statut des réfugiés rwandais qui sont sur le sol Congolais. En effet selon, Kigali, tous les réfugiés rwandais ne seront plus reconnus comme tel d’ici le 30 Juin 2013.Cette décision du gouvernement Rwandais avait suscité des vives réactions à Kinshasa qui exigeait une tripartite RWANDA-RDC-HCR avant son application.

Gouverneur du Nord Kivu et du Sud Kivu Julien Paluku, Marcellin Chishambo et Yav Tshibal
Julien Paluku, Marcellin Chishambo et Yav Tshibal

Les Gouverneurs du Nord-Kivu,du Sud-Kivu et le vice-gouverneur du Katanga sont déjà dans la capitale rwandaise, à cet effet. Julien Paluku, Marcellin Chishambo et Yav Tshibal ont précédé le ministre Congolais de l’intérieur Richard Muyej qui vient au Rwanda afin de trouver une solution sur cette question épineuse qui continue, parmi tant d’autres à opposer Kigali et Kinshasa.

Pour rappel, d’ici le 30 juin 2013 les réfugiés rwandais risquent de perdre leur statut comme le veut le gouvernement de Paul Kagame. Ce dernier veut en finir avec les exilés rwandais dans le monde trouvant que son pays est maintenant sécurisé et en voie de développement jugés salutaires à Kigali. La RDC avait refusé de signer la clause de cessation du statut des réfugiés rwandais vivant en RDC le 18 avril 2013 dernier à Pretoria. Avant de signer cette clause, la RDC réclamait une tripartite avec le Rwanda et le HCR pour évaluer les précédents accords signés sur le rapatriement des réfugiés rwandais. « Je tiens à fixer l’opinion tant nationale qu’internationale sur ce qui suit : l’application de cette clause signifie qu’au 30 juin 2013, environ 49 181 ressortissants rwandais, selon le HCR et 127 537, selon notre gouvernement entrés en RDC avant le 30 décembre 1998 perdront leurs statuts de réfugiés et ne pourront plus bénéficier de la protection internationale », avait clamé le ministre Richard Muyej.

La présence significative des trois gouverneurs de l’Est de la RDC va imposer un calcul qui doit expliciter, sans doute, combien de réfugiés rwandais sont partis du Nord-Kivu,du Sud-Kivu ou du Katanga et combien il en reste. En attendant l’ouverture officielle de cette tripartite RWANDA-RDC-HCR ce jeudi 20 Juin 2013, les jours semblent filer à vive allure vers la date butoire du 30 Juin sur le cas des réfugiés rwandais et les conséquences de la mesure du gouvernement de Kigali dans la région des Grands-lacs.

(Depuis Kigali Magloire Paluku/KIVU1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *