Vidéo; Joseph Kabila: Sans paix, aucun progrès n’est envisageable.0 Commentaires

Par admin
Posté le 26 Sep 2013 à 1:22

…Monsieur le Président,

Sans paix, aucun progrès n’est envisageable. Sans un minimum de conditions de sécurité des personnes et de leurs biens, tout développement est hypothétique. Cela est d’autant plus inacceptable que la rupture de la paix est le faire d’une agression extérieure.
C’est la triste histoire récente de mon pays.

II est à ce sujet important de rappeler une double réalité, souvent méconnue ou occultée,
A savoir : que c’est pour avoir posé un acte de solidarité en accueillant sur son territoire des réfugiés originaires du Rwanda, que les populations congolaises de I’Est de mon pays sont privées de la paix, droit élémentaire de tout être humain et qu’ils n’arrêtent de compter les morts.

L’épisode le plus récent de cette tragédie sans fin tant celui de ces femmes et enfants de Goma aplatis sous les bombes au mois de juillet dernier.

Une véritable tragédie dont I ‘ampleur n’a d’égale dans I’ histoire de humanité et qui ne peut laisser cette dernière indifférente.

II y a lieu de se demander ce qui resterait du droit international humanitaire, si accueillir des réfugiés en détresse, acte humanitaire par excellence, devait désormais être considéré suffisant pour justifier des agressions sans fin de la part du pays dont lesdits réfugiés sont originaires.

Monsieur le Président,

Les récents bombardements de Mutaho et de Goma sont d’autant plus condamnables qu’ils ont été perpétrés alors que le gouvernement de la République Démocratique du Congo était en train d’exécuter la feuille de route fixée par I ‘Accord-cadre d’Addis-Abeba, en ce compris les pourparlers avec le groupe armé auteur desdits bombardements….

Par-delà ces efforts de la République Démocratique du Congo, L’avènement d’une paix durable dans la région dépend de deux conditions majeures : la fin de L’impunité sous toutes ses formes, d’une part, et d’autre part, la mise en œuvre diligente, par les autres signataires de I ‘Accord-cadre des engagements qui leur incombent aux termes dudit accord.

Aussi, une fois de plus, mon pays lance-t-il un appel pressant à notre Organisation
Universelle de traiter tous les Etats membres avec la même rigueur et d’exiger de chacun le strict respect des principes de la Charte des Nations Unies.
Dénoncer la violation de ces principes est certes une bonne chose ; mais sanctionner ceux qui les violent est de loin meilleur. Surtout quand la violation est établie, persistante et répétitive.

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire