La situation sécuritaire dans l’Est au menu de la réunion du Conseil supérieur de la défense0 Commentaires

Par Agence Congolaise de Presse ACP
Posté le 28 Oct 2013 à 9:23

joseph kabila 0192873Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a présidé samedi, en son cabinet de travail de la Gombe, en sa qualité de commandant suprême des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), la réunion du Conseil supérieur de la défense, en rapport avec la situation sécuritaire dans l’Est du pays et l’insécurité grandissante dans les centres urbains, particulièrement à Kinshasa. Après la situation globale du pays, il a été constaté un calme sur l’ensemble du territoire national, hormis la reprise des combats dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, occupé par les rebelles du M23. Le Conseil a constaté avec regret, la reprise de l’initiative des combats par le M23, en attaquant les positions des FARDC qui, jusque-là, observaient le maximum de retenue, conformément aux décisions des chefs d’Etat lors du sommet de Kampala du 5 septembre 2013. Le Conseil a noté avec satisfaction le bon comportement des éléments des FARDC qui résistent favorablement à ces provocations. Tout en adressant ses condoléances aux familles des soldats tombés sur le champ de bataille, le chef de l’Etat a adressé ses félicitations aux hommes de troupes et particulièrement à ceux engagés au Nord-Kivu, ainsi qu’à la population civile de sa collaboration et de son soutien aux forces armées. S’agissant de l’insécurité grandissante dans les centres urbains du pays, particulièrement à Kinshasa, le Conseil a arrêté une série de mesures en vue de faire face à ce phénomène tant sur le plan de la prévention que de la répression et demande à la population d’adhérer à cet effort par une attitude citoyenne, en dénonçant les fauteurs des troubles. Le Conseil a regroupé autour du chef de l’Etat les personnalités ci-après: Matata Ponyo Mapon, Premier ministre ; Alexandre Luba Ntambo, vice-Premier ministre, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants ; Raymond Tshibanda N’Tungamulongo, ministres des Affaires étrangères, coopération internationale et Francophonie ; Richard Muyej Mangez, ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et Affaires coutumières ; le général d’Arméed Disier Etumba, chef d’Etat-major général des FARDC ; le général d’Armées François Olenga, chef d’Etat-major de la Force terrestre ; le Lieutenant général Massamba Mussungu, chef d’Etat-major de la Force aérienne ; le vice Amiral Kyabu Kaniki Emmanuel, chef d’Etat-major de la Force navale ; le général major Célestin Mbala, chef d’Etat-major particulier du Président de la République ; Mme Wivine Mumba, ministre de la Justice ; Pierre Lumbi, conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité ; Kalev Mutond, administrateur général de l’ANR ; le commissaire Divisionnaire Jean de Dieu Oleko, commissaire provincial ville de Kinshasa ; le général major Ponde Isambwa, Auditeur général des FARDC et le général major Nyembo Ya Buzilu, 1er Président de la Haute Cour miilitaire. ACP/Kayu.

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire