Joseph Kabila: Des pays voisins continuent à comploter en recrutant des jeunes afin de créer une nouvelle rébellion2 Commentaires

Par admin
Posté le 29 Nov 2013 à 2:17

kabila buniaC’est dans la ville de Butembo, important centre de négoce à 300 KM, au Nord de Goma que Joseph Kabila s’est adressé pour la toute  première fois aux habitants du Nord-Kivu à environ 20 jours après la fin des combats entre l’armée régulière et les rebelles du M23.

S’exprimant en swahili, langue partagée par tous les pays de la région des Grands Lacs, et devant près de 2.000 personnes triées sur le volet, le Chef de l’Etat a parlé de la remise de l’ordre au sein de l’appareil judiciaire, la relance des projets de développement et la compassion à l’endroit de la population du Nord-Kivu. Ce sont les points essentiels sur lesquels Joseph Kabila Kabange s’est appesanti au cours de son adresse devant les notables de Beni et Butembo.

En effet, dès décembre2013-janvier 2014 prochains, a promu Joseph Kabila, tous les projets de développement ayant été arrêtés à la suite de la guerre du M23 et leurs parrains vont être redémarrés en Province du Nord-Kivu et ailleurs en République Démocratique du Congo.

La bonne nouvelle a été annoncée ce jeudi 28 novembre 2013 par le Président de la République devant des milliers des leaders locaux, représentants de toutes les couches sociales des villes de Butembo et de Beni ainsi que des territoires de Lubero et de Beni.

C’était dans la salle de conférence de la Procure du diocèse de Butembo-Beni comme initialement prévu.

Pour Joseph Kabila, la guerre d’agression ayant pris fin à Rutshuru et Nyiragongo, l’heure est à la poursuite des projets de reconstruction et de l’émergence du pays.

Un conseil extraordinaire du Gouvernement Central va être tenu à Goma très bientôt pour décider des financements desdits projets a-t-il précisé. Le Chef de l’Etat a promis de plaider personnellement pour le financement des projets d’investissements au Nord-Kivu.

Outre ces travaux qui vont bientôt démarrer, le Président de la République a affirmé que la frappe des FARDC contre les ADF-NALU et d’autres groupes armés va commencer d’un moment à l’autre.

Occasion pour lui d’appeler la population de la contrée à la vigilance tous azimuts.

De même Joseph Kabila a exhorté les notables à faire la sensibilisation pour ramener les compatriotes égarés à la raison. « Nous n’accepterons plus jamais les actes inciviques et de sabotage dans notre pays, la RDC vaincra tous ceux qui se livreront à ce genre d’aventure, a-t-il souligné ».

Le Chef de l’Etat a également soulevé la question épineuse des tracasseries policières, militaires et judiciaires qui ont pour cause, selon lui, le fait que certains responsables ont fait longtemps aux mêmes postes.

A cet effet, le Président de la République a indiqué qu’avant fin 2013, de grands changements ou mutations seront opérés dans différents services de l’Etat, même au niveau de la base.

L’autre point important évoqué, ce sont les élections. A ce sujet, Joseph Kabila a réitéré son engagement à faire respecter le processus de la démocratisation du pays.

Joseph Kabila dénonce un nouveau complot ourdi à partir de quelques pays voisins

Le chef de l’Etat a appelé à la vigilance car, selon lui, des pays voisins sans les citer continuent à comploter en recrutant des jeunes afin de créer une nouvelle rébellion.

S’exprimant en swahili, langue partagée par tous les pays de la région des Grands Lacs, et devant près de 2.000 personnes triées sur le volet, Kabila déclare que ceux parmi ses voisins qui pensaient que  le Congo était une poubelle devront désormais revoir leurs calculs car, selon lui, le Congo est devenu un pays débout.

Sur un ton ferme, rarement utilisé par le président congolais, est aux yeux des analystes,  une réponse aux détracteurs de Kabila notamment dans les milieux de l’opposition où l’on dit que ce dernier a attendu plus de trois semaines avant de venir réconforter les populations et surtout  l’armée qui, aux dires de la population, a fait preuve d’une bravoure rarement enregistrée au Congo.

Notons que c’est en principe ce vendredi que Joseph Kabila va visiter les territoires de Rutshuru et  de Virunga jadis contrôlés par  la rébellion du M23.

Des sources proches de la présidence annoncent la tenue d’un point de presse à quelques encablures de la frontière commune entre la RDC, le Rwanda et l’Ouganda.

Le territoire de Rutshuru constitue la dernière étape avant d’atteindre Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, une ville de plus en plus gagnée par les thèses de l’opposition.

Il faut dire que ce discours a fermement rassuré la population de la partie Nord du Nord-Kivu qui semblait déjà désespérée surtout à la suite des rumeurs et des messages d’intoxication venus de tous les horizons.

Célestin Lutete/MMC

Lire aussi:
Publicité

2 Commentaires

  1. IMANI IRAGI Olivier

    Joseph soit disant KABILA n’est pas patriote, du fait que les gurres à repition que nous subissons en rdc est lui meme commanditeur. Malhereusement il ne save pas s’exprimé comme un president de la république.

    En outre, il sera classer comme le 1er president qui ne connait pas son pays. Pendant 14 au pouvoir, nous n’avons pas meme une route de 300 km.Est ce que vous pouvez imagine! pour aller à shabunda on paye par avion plus de 400 dollars. vraiment nous regrettons beaucoup de ce president qui s’ignore.

Laissez un commentaire