Martin Köbler chez Malumalu0 Commentaires

Par admin
Posté le 17 Nov 2013 à 1:03

Une réunion de haut niveau a été tenue le samedi, 16 novembre 2013 au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) entre l’Abbé Apollinaire Malumalu et le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en République Démocratique du Congo, monsieur Martin Köbler. Question d’éplucher ensemble les tenants et aboutissants du processus électoral avec ses contraintes, défis et exigences immédiates et projeter de commun accord les perspectives pour un aboutissement heureux de la planification électorale en RDC. Pendant près de deux heures, les deux personnalités échangé sur la possibilité d’orienter l’assistance internationale au regard du financement des élections dont la charge incombe au gouvernement de la République.

Martin Kobler et l'abbé Malumalu

Martin Kobler et l’abbé Malumalu

Martin Köbler, tres confiant, a promis à l’Abbé Malumalu le soutien tous azimuts de la MONUSCO à l’organisation des élections en République Démocratique du Congo. Il a parlé d’un soutien général, un soutien total : « Je promets a l’abbé Malumalu, le président de la Ceni qu’on est derrière le projet des élections et qu’on soutien la CENI avec tout ce que nous avons », a-t-il déclaré a la presse. La Monusco veut ainsi mettre a la disposition de la Ceni son arsenal logistique, l’expertise de son unité électorale et bien d’autres moyens nécessaires a la réussite du processus électoral congolais : « La promotion des élections, la démocratie, c’est toutes, nos valeurs. C’est très important. Nos portes sont toujours ouvertes à la CEN. En ce qui concerne le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, on va collaborer très étroitement avec lui», a encore fait savoir le patron de la Monusco.

 

L’Abbé Malumalu se dit conforté par le geste onusien…

« Je pense que d’abord comme vous le savez, la Monusco appuie le gouvernement sur un certain nombre des projets. Le projet de consolidation et de rétablissement de la paix avec notamment le sujet qui concerne la question des élections », déclaration faite au sortir de l’audience par l’Abbé Apollinaire Muholongu Malumalu, président de la CENI qui a salué un partenariat légendaire qui aide son institution a mieux embrasser les défis logistiques des élections notamment. « Nous avons échangé sur différents aspects qui concernent le processus électoral 2013-

2016, les préparatifs en cours et la manière dont on peut articuler le financement du gouvernement avec l’assistance internationale et notamment l’appui des Nations Unies a tout le cycle électoral », a-t-il informé, insistant sur le fait que le financement des élections est un aspect urgent qui doit être discuté en profondeur avec les parties prenantes au processus électoral.

Martin Kobler arrivait ainsi pour sa toute première fois au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante, une symbolique. Il a tenu à présenter ses excuses au président de la CENI pour ce retard avec lequel il prenait les escaliers du bâtiment administratif de l’organisme de gestion des élections en RDC : « Laissez-moi dire tout d’abord comme c’est ma première visite officielle au Président de la CENI. On s’est rencontré auparavant, mais maintenant depuis trois mois que je suis en charge de la Monusco en RDC, je dois m’excuser d’être venu si tard. Parce que la promotion des élections, le déroulement des élections c’est une de nos priorités a la Monusco. Monsieur Kobler a annoncé une restructuration interne au sein de la Monusco, sans en préciser les principales articulations : « Nous sommes entrain de restructurer maintenant notre mission, il faut avoir le financement des élections, c’est quelque chose de tres important pour nous les Nations Unies », a-t-il annoncé.

Cette rencontre des deux personnalités a connu la participation des sieurs Moustapha Soumaré, Représentant Spécial Adjoint et patron du PNUD et de monsieur Mathieu Bile, directeur de la Division Electorale de la Monusco. Outre le processus électoral, la réunion entre la CENI et la MONUSCO a également traité des cogitations en vue d’une conclusion rapide des pourparlers de Kampala, comment faire atterrir le processus de paix en cours et faciliter le rétablissement d’une paix durable en RDC.

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire