600 otages des rebelles ougandais de l’ADF restent introuvables

Des personnes enlevées par les ADF NALU. Photo @ Radio Moto FM
Des personnes enlevées par les ADF NALU. Photo @ Radio Moto FM

Environ 600 otage des rebelles ougandais de l’ADF demeurent introuvables après la conquête de plusieurs villages par l’armée dans la province du Nord-Kivu, a déclaré mardi à Xinhua le porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Goma, le colonel Olivier Hamuli.

« Les otages, on ne les a pas trouvés », a indiqué le colonel Olivier Hamuli, ajoutant que « je pense que ces otages pourraient avoir été exécutés par leurs ravisseurs ».

« Nous ne savons pas s’ils ont pris la direction de l’Ouganda ou qu’ils ont été exécutés parce que vous savez le mode opératoire des ADF, c’est d’exécuter des gens, ce sont des terroristes », a-t- il souligné

« Mais nous croyons que la plus grande probabilité est qu’ils aient été exécutés. Il y a certains charniers qu’on a découverts. Donc, c’est possible que parmi les contenus, il y ait certains otages », a avoué le colonel Hamuli.

Selon les chiffres officiels, au moins 600 personnes ont été enlevées entre 2010 et 2013, pour la plus part, dans le secteur de Beni-Mbau et dans la chefferie de Watalinga.

Par contre, la société civile du Nord-Kivu et certaines organisations des droits de l’homme parlent de 893 personnes retenues à ce jour par l’ADF, dont des femmes et des enfants.

Depuis le lancement le 16 janvier dernier de l’opération militaire Sokola 1 contre l’ADF dans le territoire de Beni au Nord- Kivu, aucun otage des rebelles ougandais n’a été retrouvé.

Xinhua

Une réflexion au sujet de « 600 otages des rebelles ougandais de l’ADF restent introuvables »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *