Beni: deux obus ont été lancés en plein quartier résidentiel. L’origine?0 Commentaires

Par admin
Posté le 04 Mar 2014 à 2:30
Première maison victime d'obus. Photo @ Fiston Mahamba Larousse

Première maison victime d’obus. Photo @ Fiston Mahamba Larousse

Deux obus ont été lancés sur la ville de Beni le dimanche 02 mars dernier. C’est précisément au quartier Résidentiel situé au centre ville que ces bombes sont tombées aux environs de 19 heures locales. Le bilan fait état de trois personnes grièvement blessées et alitées à l’hôpital général de Beni. Ces personnes sont membres d’une même famille et dont le premier obus est tombé sur leur cuisine. Le deuxième engin explosif est tombé dans une autre parcelle située à près de 150 mètres de la première. Ici, cet engin militaire n’a pas fait des victimes car tombé dans la cours de la parcelle alors que les habitants étaient déjà entrés dans la maison.
Le lundi 03 mars, une équipe conjointe services de sécurité de la ville- Mission de l’Onu en RDC et la presse locale s’est rendue sur les lieux où sont tombés ces obus. Les experts en balistique des Forces Armées de la RDC ont identifié le probable endroit de provenance de cette bombe après avoir analysé les débris de celle-ci retrouvés à ces deux endroits. L’équipe s’est encore une fois rendu au présumé lieu. La version de ces experts des FARDC s’est confirmée lorsque les habitants environnants ce lieu situé sur une colline logeant la paroisse Catholique de Malepe, quartier se trouvant à près d’un kilomètre des lieux sinistrés ont témoigné avoir aperçu aux mêmes heures des gens qu’ils n’ont pas su identifié en train de manipuler une arme lourde sur la colline.
Le colonel Mabiala, commandant du premier secteur des FARDC en ville de Beni a indiqué que cet engin a été largué par un mortier 60 de fabrications 1997 ou 1998. « C’est un engin qui va en dispersion dès qu’il est atterri en destination. Voila pourquoi il a atteint ces membres de la famille victime qui se trouvait à quelques mètres du lieu d’atterrissage dans la cuisine. » A lui toujours d’ajouter que l’atterrissage de ces bombes aux différents endroits est du au fait que le lancement s’est fait en intervalle de temps différent.

Le colonel MABIALA, commandant du premier secteur des FARDC explique le type de l'obus largué. Photo Fiston Mahamba Larousse

Le colonel MABIALA, commandant du premier secteur des FARDC explique le type de l’obus largué. Photo Fiston Mahamba Larousse

Le maire de la ville de Beni, Nyonyi Bwanakawa a au cours d’un entretien accordé à la presse locale lundi soir appelé les habitants de Beni à être vigilent face à cette nouvelle forme de terrorisme qui sévit en ville de Beni ces derniers jours. Pour lui, la population de ce quartier qui a temoigné avoir aperçu ces assaillants devrait alerter les autorités, « Si les habitants du quartier Malepe nous auraient avertis avant le temps, peut-être que le pire serait éviter » a déclaré Nyonyi Bwanakawa.
Pour rappel, quatrebombes du même genre étaient tombées à Beni le 16 février dernier et on fait plusieurs blessés dont plusieurs sont pris en charge par le Comité International de la Croix Rouge en ville de Goma. Certains d’entre eux sont toujours dans un état critique renseigne des sources médicales en provenance du CIRCR-Goma.

FISTON MAHAMBA LAROUSSE WA BIONDI http://www.newskivu.blogspot.co.uk/2014/03/nouvelle-forme-de-terrorisme-en-ville.html?m=1

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire