Les minerais du Nord-Kivu désormais étiquetés avant leur évacuation vers le marché international

tin_ore_eastern_congo_conflict_minerals« Je lance solennellement le système de traçabilité des minerais du Nord-Kivu » , mot du Gouverneur Intérimaire du Nord-Kivu au cours d’une cérémonie historique du lancement officiel de la traçabilité des minerais du Nord-Kivu sous le système ITSCI qui favorise la consommation des minerais des sites du territoire de Masisi au marché international.

Au cours de cette cérémonie, organisée par le comité de suivi des activités minières dans la Province du Nord-Kivu, Feller Lutaichirwa Vice-gouverneur de Province a reçu les étiquettes et loogbooks des mains du Représentant de PACT dans la Région des Grands-Lacs, qui les a aussi remis au Ministre Provincial des Mines qui, à son tour, les a remis aux responsables de SAESSCAM, DIVIMES et CEEC.

Le Gouverneur Intérimaire du Nord-Kivu est revenu sur les potentialités minières que regorge la Province du Nord-Kivu, des minerais de grande valeur qui peuvent bouster le développement de la région et qui, ajout-t-il, étaient considérés comme des minerais de sang suite à l’occupation des rebelles du mouvement du 23 mars et autres groupes rebelles qui ne permettaient pas aux industries internationales de prouver une fiabilité des minerais issus du Nord-Kivu.

Devant les operateurs économiques du secteur des mines, l’autorité provinciale a exprimé la satisfaction de la reprise du commerce légal et international des minerais hors conflits qui permettra aux autorités d’améliorer l’activité des creuseurs qui ne vont plus adhérer aux sollicitations des groupes rebelles, de sécuriser les mines, de lutter contre le trafic illicite et de maximiser les revenues de l’Etat qui vont contribuer au développement de la Province et au bien-être de la population.

« Lorsque le minerais sont étiquetés, ils sont reconnus au plan international et peuvent être achetés par des fonderies mondiales à un prix reconnu mondialement », souligne Jean Ruyange Ministre Provincial des Mines tout en ajoutant que les autres sites du Nord-Kivu non encore validés seront qualifiés prochainement après le rapport du comité de suivi.

Pour Yves BAWA, Représentant de PACT, une ONG de développement qui a son siège aux Etats-Unis, ITRI est une Association des Producteurs de l’Etain qui utilise le système appelé « ITSCI » qui signifie initiative de l’ITRI pour la chaine d’approvisionnement de l’Etain.

Tout en invitant les autorités Provinciales, les ONGs et la Société Civile de sécuriser les secteurs et puits miniers, Monsieur Yves BAWA révèle que la traçabilité suit un schéma qui commence par le creuseur puis au négociant en suite le cheminement qui tient compte de la façon de transporter les minerais jusqu’aux grandes industries de traitement. Les sacs des minerais ne peuvent pas être acceptés aux industries s’ils ne contiennent pas des étiquettes et reçus des loogbooks, ajoute Yves BAWA.

Cette reconnaissance des minerais du Nord-Kivu va permettre aux enfants de l’Est de la RDC de relancer leurs petits commerces et autres activités afin d’éradiquer la pauvreté qui rongeait la population, précise le Vice-gouverneur de Province en remerciant les partenaires qui ont concouru à la réussite de cette démarche, dont son impact sur le plan économique n’est plus à démontrer.

Source : provincenordkivu.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *