Découverte de 3 000 okapis à l’état sauvage en Ituri0 Commentaires

Par Agence Congolaise de Presse ACP
Posté le 16 Juin 2014 à 1:52

okapi au congoLe nouveau directeur de La Réserve de la faune Okapi (RFO), Lucien Gédéon Lokumu confirme la présence dans ce parc de plus de trois mille okapis à l’état sauvage, indique une dépêche d’agence parvenue à l’Agence Congolaise de Presse.

Cette découverte a-t-il dit, redonne de l’espoir pour reprendre la capture de ces mammifères à Epulu, village situé à plus de 200 kilomètres au Sud-ouest de Bunia (Province Orientale), en vue de les apprivoiser. En juin 2012, les miliciens de Paul Sadala alias Morgan avaient tué les quinze okapis en captivité à Epulu. « Il y a encore beaucoup d’okapis dans la RFO. Les okapis que Morgan avait tués étaient en captivité. Mais dans leur milieu naturel, il y en a encore. Nos derniers recensements les évaluent à trois mille quatre cents », a affirmé Lucien Gédéon Lokumu.

Des représentants des bailleurs de fonds sont presque tous revenus à Epulu, siège de la RFO. Ils sont revenus pour reprendre la captivité des Okapis et les replacer dans la réserve, a ajouté M. Lokumu. « Je suis à Epulu avec tous les partenaires. Ce sont eux qui s’occupent de la protection des okapis. Ils sont revenus en provenance de Beni. Ils avaient fui quand Morgan tuait les okapis. Comme on évolue vers la stabilisation et la sécurisation de la RFO, le monde verra encore les okapis dans la station d’Epulu », a-t-il assuré. Les combattants Maï-Maï du chef milicien Morgan avaient tué, en juin 2012, quinze okapis en captivité depuis 1987.

A l’allure d’un zèbre et d’une girafe, l’okapi est un animal qui vit exclusivement en Ituri en RDC. C’est une espèce protégée depuis 1993 et figure sur la liste rouge des espèces menacées, de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).  L’animal est victime du braconnage à Epulu. La population d’okapis est estimée entre 10.000 et 35.000 individus et la tendance de leur reproduction serait à la baisse.

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire