Mon Cher Congolais, l’histoire n’attend que toi pour changer son cours2 Commentaires

Par admin
Posté le 18 Juil 2014 à 11:27

Chaque heure, une femme meurt sur le lit d’accouchement. Chaque nuit un homme ou une femme est gratuitement assassiné. Chaque minute une femme est violée. Chaque seconde, des millions des francs congolais enrichissent mafieusement une poignée de citoyens. Toujours des crimes sont impunis, des injustices sont justifiés, des abus sont tolérés. Toujours un homme ou une femme est gênée par une situation inacceptable.

On ne s’y habitue pas…

En attendant, le temps ne nous aide pas. Nous voilà 54 ans après l’indépendance du pays et nous attendons toujours. Certains décrivent le profil d’un sauveur et se cachent leurs responsabilités.

Au lieu de trouver des solutions au problèmes de chômage, de guerre et d’insécurité, d’injustice et de pauvreté, des milliers de congolais critiquent leurs dirigeants, maudissent leur propre Président de la République, s’entretuent pour leurs différences ethniques et tribales. Les employés de l’Etat accusent et calomnient leurs chefs. D’autres concitoyens, d’ici et d’ailleurs, sont des excellents donneurs de leçons.

Eh ! Que fais-tu pour changer ta situation. Tu as pourtant de l’intelligence et de la force. Cherche en toi le courage et l’amour et vient lutter avec nous dans le mouvement Lucha « Lutte pour le Changement.

Par ton impulsion, une actions peut être organisée. Par ta présence dans une action, notre force sera plus grande.

L’histoire n’attend que toi pour changer son cours. Autant que Patrice Emery Lumumba, Mamadou Ndala, Florybert Chebeya, et tous ces congolais qui ont refusé de se taire et de laisser pourrir la situation, tu es un potentiel sauveur. Décide-toi!

Tes batailles quotidiennes à la survie te font quémander ton existence. Tu protège ton souffle de vie dans de corps enchainé. Tu es esclave du minimum alors que la plénitude de vie est possible. Un militant c’est homme libre.
Brise les liens de la peur, Ose.

Certains disent que le problème est complexe, mais cela ne doit en rien te dédouaner sur ton inaction. Fais comme moi, fais ta part :
Si tu rencontre un politicien, ne lui cache pas ce qu’il y a dans ton cœur, n’observe pas les injustices sans les dénoncer, refuse la corruption, ne cherche pas à créer des problèmes, cherche plutôt à les résoudre, ne tombe pas dans la haine de ceux qui pensent différemment de toi. Par tes paroles et tes actions donne au monde le meilleur de toi.

Comme moi, de temps en temps, tu sera fier de toi, tu te découvrira, tu sera ton propre sauveur.

Enfin, tu sera un héro.

micheline mwendike

Micheline Mwendike

Lire aussi:
Publicité

2 Commentaires

  1. Jean Luc KAMANGA

    Une bonne initiative à saluer

  2. Ambroise BASIZI

    OUI, merci de tout ce que tu nous raconte, concrètement que est ce que tu as fait? Qui es – tu? Edifies moi pour que je te suive.

Laissez un commentaire