Belgium Minister Reynders welcomes start of FARDC military operations against FDLR0 Commentaires

Par admin
Posté le 30 Jan 2015 à 11:08

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders salue l’annonce ce 29 janvier 2015 du lancement des opérations militaires par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) avec l’appui de la MONUSCO contre les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR). Ces opérations sont nécessaires afin de neutraliser ce groupe armé et le contraindre à désarmer, suite à son refus de se démobiliser de manière complète et inconditionnelle dans le délai de 6 mois qui lui avait été accordé par la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Le Ministre Reynders soutient pleinement le processus de démobilisation et de réintégration pour les ex-combattants FDLR, tout en demandant que les dirigeants des FDLR qui ont commis de graves violations des Droits de l’Homme en soient tenus responsables.

Le Ministre Reynders rappelle à toutes les parties la nécessité de respecter les règles du droit international humanitaire, pour protéger en tout temps la population civile contre la violence. Il exprime à cet égard sa gratitude à l’égard de tous les travailleurs humanitaires et organisations onusiennes, internationales et nationales qui apportent une assistance humanitaire à tous les civils dans des conditions extrêmement difficiles.

 

Deputy Prime Minister and Minister of Foreign Affairs Didier Reynders welcomes the announcement, today, of the start of the military operations by the Armed Forces of the Democratic Republic of the Congo (FARDC), with the support of MONUSCO, against the Democratic Forces for the Liberation of Rwanda (FDLR). These operations are necessary to neutralize this armed group, and to force it to disarm, as the FDLR refused to demobilize completely and unconditionally within the 6 month delay that was granted to it by the International Conference on the Great Lakes Region (CIRGL) and the South African Development Community (SADC).

Didier Reynders fully supports the process of demobilization and reintegration of former FDLR fighters, but insists that FDLR leaders who committed serious human rights violations will be held accountable.

Minister Reynders reminds all parties that they must respect the rules of international humanitarian law, to protect the civilian population from violence at all times. He is grateful to all humanitarian workers and UN, international and national organizations that provide humanitarian assistance to all civilians in extremely difficult conditions.

SOURCE: Belgium – Ministry of Foreign Affairs

Lire aussi:
Publicité

Laissez un commentaire