février 1st, 2015

D’ici aux élections de novembre 2011, Kamerhe peut mourir… Interview de Collette Braeckman

Posté le 01 Fév 2015 à 11:00

Vital Kamerhe, vous venez de publier un ouvrage (1) dans  lequel apparaît une sorte de fascination pour le Brésil. Pour quelle raison ?

J’ai observé des similitudes entre les deux pays, géographiques et historiques.

Durant longtemps, à l’instar du Congo, le Brésil était surtout connu pour sa musique, son football. Mais entre temps, il  est devenu une économie puissante, et c’est un nouveau leadership, celui de Lula, qui a rendu possible un tel essor. Les grands rêves sont toujours portés par de grands hommes, Lula, Mandela, le général de Gaulle…Quant au Congo, je pense que nous avons tous les atouts pour devenir …