août 26th, 2015

Dans l’est du Congo, des ONG profitent du «business du viol»

Posté le 26 Août 2015 à 11:33

Aux confins de la République démocratique du Congo (RDC), dans la région du Kivu frontalière avec le Rwanda, les femmes sont les premières victimes des guerres civiles et des milices qui ont ravagé la région depuis des décennies. Depuis le début des années 2000, le Kivu est devenu «la capitale mondiale du viol» si l’on en croit l’expression utilisée par les médias du monde entier.

Selon une enquête de l’American Journal of Public Health, 48 femmes y seraient violées par heure. Ce qui représente 500.000 femmes violées en l’espace d’un an. Des chiffres difficiles à croire mais repris un peu partout, par exemple par le quotidien britannique The Guardian dans un article…