Le président Joseph Kabila a Bukavu pour 2 heures, ce 22 Dec 2015

Le chef de l’Etat congolais est arrivé, mardi 22 décembre à la mi-journée, dans la ville de Bukavu (Sud-Kivu), dans le cadre de sa tournée qui l’a conduit à Goma, Matebe, Beni et Butembo (Nord-Kivu).

http://bukavuonline.com/wp-content/uploads/Kabila-a%CC%80-Bukavu-sud-kivu.jpg

Selon le protocole d’Etat, Joseph Kabila devrait tenir un conseil de sécurité sur place  à Bukavu, suivi d’une rencontre avec les notabilités locales.

La même source affirme que le président de la République ne va séjourner dans la capitale provinciale du Sud-Kivu que pendant deux jours.

Avant Bukavu, le chef de l’Etat est passé à Butembo, ville située à 280 km au nord de Goma, où il a inauguré le nouveau bâtiment de la mairie.

Mais avant de se rendre à Butembo, le chef de l’Etat avait réuni dimanche à Beni-ville, le commandement de la 3e zone de défense des FARDC  et l’Etat-major des opérations Sokola 1, en présence du gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku Kahongya.

Selon des sources sécuritaires, au cours de cette réunion, le chef de l’Etat a donné aux militaires de nouvelles orientations et instructions concernant la traque des rebelles ougandais ADF. Ces derniers sont accusés d’avoir commis de diverses exactions contre les populations civiles dans le territoire de Beni.

Arrivé à Beni, samedi dernier, le chef de l’Etat s’était directement rendu à Oicha, où il avait rencontré les représentants des différentes couches sociales et ceux de la société civile pour évaluer la situation sécuritaire dans la zone.

Après ces rencontres, il s’était adressé à la population de Beni devant l’esplanade du bureau de l’administrateur du territoire de Beni. Dans son discours, Joseph Kabila avait réaffirmé sa ferme volonté de neutraliser les ADF.

A Oicha, Joseph Kabila avait aussi visité le camp FARDC de Mukakira pour se rendre compte des conditions de vie des militaires engagés aux fronts contre ces rebelles ougandais.

La société civile de Beni avait appelé Joseph Kabila à relancer des opérations conjointes FARDC-Monusco contre les ADF.